Participation et représentation avant la démocratie en Europe et au Luxembourg (1200 – 1800)

Éloïse Adde, Michel Margue, Gilles Genot

L’avènement des démocraties à la suite des révolutions française et américaine marque une rupture radicale, mais les nouveaux régimes du XIXe siècle ne sont pas pour autant des constructions ex nihilo. Contrairement aux idées reçues, les monarques de droit divin devaient aussi emporter l’adhésion pour que leur pouvoir soit reconnu et donc efficace, ce qui impliquait des pratiques, des usages, des représentations et des exigences politiques qui jouèrent un rôle décisif dans le déroulement des événements révolutionnaires et dans la fondation du nouvel ordre politicoinstitutionnel au XIXe siècle.

17.10.2019
18H
Musée National d'Histoire et d'Art
Marché-aux-Poissons
L- 2345 Luxembourg
Conférence