X
  • international
  • international
1789
  • Début de la Révolution française.
1792
  • Le suffrage universel pour les hommes est introduit pour une courte période en France.
1795
Copyright MNHA-M3E
  • Le Duché de Luxembourg est occupé par les troupes révolutionnaires françaises. La législation française s’applique deux ans plus tard au Luxembourg.
1797
  • Premières élections à Luxembourg pour les Assemblées législatives françaises. Application du droit de vote censitaire au Luxembourg.
1799
  • Sous le Consulat dirigé par Napoléon Bonaparte les élections sont indirectes à plusieurs niveaux. Seuls les plus riches peuvent voter et les assemblées élues n’ont pas de réel pouvoir politique.
1815
  • Après la défaite des armées de Napoléon, l’Europe est réorganisée par le Traité de Vienne.
  • Création du Grand-Duché de Luxembourg. Le roi des Pays-Bas est Grand-Duc de Luxembourg en union personnelle.

  • Le droit de vote censitaire indirecte continue à être appliqué au Luxembourg.
1830
  • Mouvement révolutionnaire libéral en France et en Belgique. Cette dernière se sépare du royaume des Pays-Bas.
  • Le Luxembourg se rallie à la Révolution belge, à l’exception de la ville de Luxembourg. Des députés luxembourgeois sont élus au parlement belge au suffrage censitaire direct.
1839
  • Séparation de la Belgique et du Grand-Duché de Luxembourg qui acquiert ses frontières actuelles.
1841
  • La première Constitution luxembourgeoise consacre le droit de vote censitaire indirect pour l’Assemblée des États. Il faut payer 10 florins pour pouvoir voter au 1er niveau et désigner les électeurs du second niveau. Ces derniers doivent payer un cens de 20 florins au moins. L’Assemblée des États est renouvelée tous les trois ans de manière partielle.
1848
Copyright Archives communales de Sanem
  • Révolution partout en Europe. En France, la monarchie est abolie et remplacée par la République.


  • En France, tous les hommes français obtiennent le droit de vote (suffrage universel masculin). Les femmes restent exclues du suffrage.
  • La Révolution européenne touche aussi le Luxembourg qui fait alors partie de l’Union douanière allemande, le Zollverein, et de la Confédération germanique. Six députés luxembourgeois, trois effectifs et trois suppléants, sont désignés pour siéger à l’Assemblée constituante allemande à Francfort. Conformément à la loi de la Confédération germanique, tous les hommes qui ne sont pas domestiques et ont 25 ans peuvent participer aux élections. Après l’échec du Parlement de Francfort, le Luxembourg reçoit une nouvelle constitution libérale, mais le suffrage censitaire reste en vigueur. Le cens est néanmoins baissé : pour voter il faut payer un cens de 10 francs. Il n’y a pas de condition de cens pour être élu et le suffrage est désormais direct, c’est-à-dire que tous les électeurs élisent directement les députés dans chaque canton. L’Assemblée des États change de nom et s’appelle Chambre des Députés.
1856
Copyright MNHA Photo Tom Lucas
  • Le Roi-Grand-Duc Guillaume III impose une constitution autoritaire. Le droit de vote est de nouveau réduit. Le suffrage est à nouveau indirect, le cens augmenté.
1860
  • Le cens est unifié pour les élections communales et législatives à 30 francs.
1868
  • La Constitution luxembourgeoise est révisée. Elle est désormais plus libérale, le suffrage est à nouveau direct et le cens baissé.
1890
  • Des ouvriers manifestent à Luxembourg pour la journée du travail du 1er mai et réclament l’introduction du suffrage universel.
1892
  • Le cens pour les élections législatives est réduit à 15 francs. Interdiction est faite aux candidats d’inviter les électeurs pour manger ou boire durant la campagne.
1894
  • En Belgique, introduction du suffrage universel masculin tempéré par le vote plural : les hommes diplômés de l’enseignement secondaire, les chef de famille de plus de 35 ans payant un certain montant d’impôts et les rentiers possédant une certaine fortune reçoivent un plus grand nombre de voix pour les élections que les autres.
1901
  • Le cens est réduit au minimum constitutionnel de 10 francs.
1902
  • Création du premier parti socialiste luxembourgeois « Sozialdemokratischer Verein »
1903
1906
Copyright Fonds historique de la Chambre des Députés
  • Des pétitions sont rédigées par divers groupes, principalement de la gauche politique, en faveur de l’introduction du suffrage universel, y compris pour les femmes.
1904
  • Création de la « Ligue libérale »
1913
  • Un nouveau mode de calcul du cens électoral est introduit. L’électorat est élargi. Près de 2/3 des hommes en âge de voter peuvent participer aux élections.
1914
Copyright Archives de la Commune de Kayl
  • Le mineur Jean Schortgen, est le premier ouvrier élu député.

  • Création du Parti de la Droite catholique.

  • Occupation du Luxembourg par les troupes allemandes.
1917
  • Révolution bolchévique en Russie où est introduit le suffrage universel, également pour les femmes.
  • Grande grève dans la sidérurgie.
1918
  • Fin de la Première Guerre mondiale. En Allemagne, introduction du suffrage universel pour les hommes et les femmes.

  • Le suffrage universel est également introduit en Autriche et en Pologne. Au Royaume-Uni, les femmes de plus de trente ans satisfaisant à différents critères peuvent désormais voter. Le droit de vote des femmes sera généralisé en 1928.
  • Crise politique et sociale à Luxembourg à la fin de la Première Guerre mondiale. Sous la pression de la rue, le gouvernement annonce la tenue d’un référendum où tous les Luxembourgeoises et Luxembourgeois seront consultés sur l’avenir de la monarchie. De plus, la journée de travail de 8 heures est introduite.
1919
Copyright Archives nationales du Luxembourg
  • Introduction du droit de vote des femmes aux Pays-Bas.
  • Le 9 janvier 1919, des manifestants proclament la République au Luxembourg. La Grande-Duchesse Marie-Adélaïde abdique et est remplacée par sa sœur Charlotte.

  • Le 8 mai 1919, la Chambre vote la modification de la constitution et introduit le suffrage universel pour toutes les Luxembourgeoises et tous les Luxembourgeois à partir de 21 ans.

  • Le 28 septembre 1919, le suffrage universel s’applique pour le référendum sur la monarchie et l’union économique future. Les Luxembourgeois(e)s s’expriment pour le maintien de la monarchie et pour une union économique future avec la France qui refuse cependant. En 1921, l’union économique sera conclue avec la Belgique.

  • Élection de Marguerite Thomas-Clément comme première femme députée. Elle siègera avec des interruptions à la Chambre jusqu’en 1931. Il faudra attendre ensuite 34 ans avant qu’une deuxième femme entre à la Chambre avec Astrid Lulling en 1965.
1928
  • Généralisation du droit de vote pour les femmes au Royaume-Uni.
1933
  • Hitler arrive au pouvoir en Allemagne. La dictature national-socialiste met fin au parlementarisme. Dans les années 1920 et 1930, les démocraties disparaissent également en Italie, en Autriche, au Portugal et en Espagne.
1934
  • Le communiste Zénon Bernard est élu député. Il est néanmoins exclu de la Chambre dès le premier jour de session car il bénéficie d’aide sociale publique ce qui, selon la loi de l’époque, n’était pas accepté pour un élu.
1937
  • Référendum sur la loi d’ordre (Maulkuerfgesetz) qui aurait permis au gouvernement d’interdire des partis politiques tel que le parti communiste. La population rejette la loi avec une très courte majorité de voix.
1940
Copyright Archives nationales du Luxembourg
Collection des photos du Centre de Documentation et de recherche sur la Résistance
  • Début de la Seconde Guerre mondiale.
  • Le Luxembourg est occupé par les troupes nazies. Les institutions démocratiques cessent de fonctionner.
1944
  • Introduction du droit de vote des femmes en France.
1945
  • Fin de la Seconde Guerre mondiale.
  • Rétablissement de la démocratie au Luxembourg.
1946
  • Introduction du droit de vote des femmes en Italie et au Portugal.
1948
  • Introduction du droit de vote des femmes en Belgique.
1956
  • Fixation de la durée du mandat de député à 5 ans et non plus 6 ans comme auparavant. La Chambre est renouvelée en entier tous les 5 ans et non plus de moitié tous les 3 ans.
1967
  • Madeleine Frieden-Kinnen est la première femme à entrer dans un gouvernement au Luxembourg.
1971
  • Introduction du droit de vote des femmes à l’échelon fédéral en Suisse.
1972
  • Abaissement de l’âge électoral actif (c’est-à-dire pour être électeur) à 18 ans.
1988
  • Fixation définitive du nombre de députés à 60.
1994
Copyright Archives de la Commission européenne
  • Les étrangers originaires d’un pays de l’Union européenne reçoivent le droit de vote aux élections européennes et communales, à condition de résider depuis un certain temps au Luxembourg.
2003
  • Abaissement de l’âge pour le électoral passif (c’est-à-dire pour être candidat) à 18 ans. Tous les étrangers, originaires de l’Union européenne ou non, vivant depuis 5 ans au Luxembourg, peuvent participer aux élections communales.
2005
  • Rejetée par référendum en France, la Constitution européenne ne sera pas appliquée.
  • Référendum sur la Constitution européenne. Elle est adoptée au Luxembourg par une majorité de 56%.
2006
  • Inscription de l’égalité entre femmes et hommes dans la constitution luxembourgeoise.
2015
  • Référendum sur la limitation du nombre de mandats des ministres, sur l’abaissement de l’âge électoral à 16 ans et l’ouverture du droit de vote aux élections nationales aux étrangers sous certaines conditions. Les trois propositions du gouvernement sont rejetés à une écrasante majorité par les électeurs.